Copy
Le paradoxe du bonheur

Le paradoxe du bonheur

Dénouer la complexité pour vivre en toute simplicité

Tout ça me parait dérisoire. Comment n'ai-je pas pu voir avant que le bonheur c'est ce qui reste quand on enlève tout le reste? Il a toujours été là, simple, discret, éclatant. Le cristallin embué, je me suis cognée, écorchée. Il a fallu désencombrer ma tête, retrouver les essentiels.
Je suis toujours en Bretagne et ce matin, ma ballade sur la plage de mon enfance, les rouleaux, le soleil radieux, les embruns m'ont ramenée une fois de plus à l'essentiel. Etre vivante, constater la beauté qui m'entoure. Je me suis rappelée de cet été, de la montagne et des moments d'extase. J'avais enregistré un message pour le blog de stepOmotion que j'aimerais partager avec vous. Une vidéo qui nous ramène dans la chaleur de l'été.

Le paradoxe du bonheur est qu'il est d'une simplicité enfantine mais qu'il faut parfois démêler la complexité qui le camisole. 
Voir la vidéo
Paule Salomon

Moodstep: Paule Salomon

Auteure d'une dizaine d'ouvrages de développement personnel, Paule nous accompagne à travers les différentes étapes de la spirale du bonheur.
Isabelle Goldie

Moodstep: Isabelle Goldie

Isabelle nous fait découvrir un des concepts clé de la psychologie positive: le flow.
Arnaud de Saint Simon

Moodstep: Arnaud de Saint Simon

Directeur du groupe Psychologies, Arnaud nous parle de gentillesse.
Vincent Houba

stepOmotion: Vincent Houba

Je continue les présentations de l'équipe de stepOmotion avec Vincent. Nous découvrirons ensemble les fondements de la communication bienveillante.
Philippe Bobola

Logostep: Philippe Bobola

Après avoir parlé de bonheur avec le physicien/anthropologue, nous abordons maintenant la spiritualité et les mystères de l'univers.
Suivez toutes mes publications sur les réseaux sociaux
Copyright © 2013 Moodstep, Tous droits réservés
Un nouveau mois qui commence les yeux écarquillés pour voir la magie de la vie
Mettre à jour votre abonnementenvoyer à un ami
Si vous ne souhaitez plus recevoir ces courriels  il suffit de se désabonner