Copy
Si cet email ne s'est pas affiché correctement, vous pouvez le visualiser grâce à ce lien
Association l'eau à Lyon et la pompe de Cornouailles : https://www.eaualyon.fr/
Fleuve ou torrent de larmes?

Cette question qui oppose les écrivains est peut-être en passe d’être résolue par la science.
 
Problématique

Alors qu’un « fleuve de larmes » limitait le monde terrestre selon les grecs (le Cocyte, affluent du Styx), l’expression est couramment utilisée en littérature, par Charles Peguy par exemple.
Par ailleurs, « torrent de larmes » apparait dans le dictionnaire de 1690 et est aussi employé par Diderot ou, plus récemment Marcel Pagnol (1960).
Alors que (Leroy, 2005) s’interroge sur le sens de ces constructions linguistiques de quantification, « fleuve de larmes » ou « torrent de larmes » pose la question essentielle du régime d’écoulement des larmes.

Analyse préalable

A titre d’analyse préalable, nous pouvons constater que les larmes apparaissent lorsque la situation devient critique ou plus. Ceci indique donc un régime torrentiel. Par ailleurs, les larmes viennent parfois après les difficultés, quand la pression redescend. Or une pression plus faible, à charge émotionnelle constante, permet de se remettre plus vite.
La CFD peut permettre d’avancer sur la question.
Modèle 3D

Un visage a été reproduit en 3D.
Nous avons renforcé les mailles autour des yeux et des dents.
Les mailles sont plus larges en bas pour minimiser le cou.
Le modèle pleure de l’œil droit (nous n’avons pas voulu lui faire passer la larme à gauche).
Résultats

La larme jaillit d’abord de la pompe lacrymale. L’écoulement est alors en charge ; donc fluvial. Il dévale ensuite la vallée des larmes qui est à très forte pente ce qui induit un passage en torrentiel. Les larmes passent ainsi du fluvial au torrentiel ce qui est le chemin inverse du cycle de l’eau pour lequel le torrent précède le fleuve.
Ces résultats montrent que la sueur et les larmes des femmes et des hommes permettent de surmonter et d’inverser toutes les tendances, même les épreuves de la nature.
Ouverture

La destination des larmes peut sembler un problème secondaire. Il importe en effet de traiter le problème à la source en vous faisant rire en peu.
Sources

Dictionnaire Antoine Funetière 1690 :  https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3413126b/f15.image

Leroy Sarah, « D'un torrent de larmes à un Himalaya de bêtise. Sur certains déterminants nominaux métaphoriques en français », Travaux de linguistique, 2005/1 (no 50), p. 97-112. DOI : 10.3917/tl.050.0097. URL : https://www.cairn.info/revue-travaux-de-linguistique-2005-1-page-97.htm

Consulter nos references
Demander un avis technique
Nous contacter :
Nicolas Odinot
nicolas.odinot@3deau.fr
07 60 19 99 47
Copyright © 2020 3D Eau, All rights reserved.