Copy
Infolettre spéciale                      COVID-19 no 5
Spécial retour en classe et en garderie
  
             
 Aux parents, familles et amis touchés par l’asthme chez l'enfant 
        

La COVID-19 et votre enfant asthmatique

Chers parents et familles,
La pandémie de la COVID-19 (coronavirus) amène, avec raison, son lot de questions et d'anxiété. Ces inquiétudes peuvent être encore plus grandes pour vous, les parents et familles d'enfants asthmatiques ainsi que les professionnels de la santé qui vous conseillent. S’il vous plaît, continuez à nous contacter avec vos questions ou à nous informer ce que vous notez sur le terrain, afin qu’on cherche et partage les réponses dans la section Nous répondons à vos questions.  Bien que de nombreuses questions restent encore sans réponse en ce début de pandémie, ceci change rapidement et nous nous affairons à trouver réponses et solutions. 
Communiquez avec nous : childasthmatools@recherche-ste-justine.qc.ca
Possibilité de pénurie de Salbutamol (Ventolin)
Il y a un risque de pénurie de Salbutamol™ en aérosol (pompe). La Société canadienne de thoracologie a émis des recommandations de remplacement (substitution). L’institut d’excellence en soins et services sociaux (INESSS) les a endossées et a émis des directives claires permettant aux pharmaciens de faire tout remplacement qui s’impose.  De plus, de grandes commandes qui ont été faites de l’Europe sont arrivées cette semaine : une très bonne nouvelle!  Voici les grandes lignes du plan qui sera diffusé :
  • Les enfants de 7 ans et moins sont considérés comme prioritaires pour recevoir le Salbutamol™ en aérosol, car il leur est souvent difficile d’utiliser un autre dispositif. 
  • Les enfants de 8 ans et plus pourraient recevoir un autre dispositif du même médicament (Ventolin™ en Diskus™) ou parfois un substitut qui le remplace  (Bricanyl™ ou autre).
  • Si un autre dispositif ou un autre médicament vous est proposé, écoutez bien les instructions du pharmacien pour leur utilisation et aller sur le site suivant pour bien montrer à votre enfant comment utiliser cette pompe : https://www.chusj.org/fr/soins-services/A/Asthme/Enfants-et-Familles/documentation/Videos.  
  • Ne jetez pas vos pompes bleues périmées si elles ne sont pas vides : en cas de besoin, elles pourraient être utilisées jusqu’à 6 mois après leur date de péremption.  
  • Assurez-vous que votre enfant prenne régulièrement, devant ses parents, le médicament de contrôle (pompe orange, mauve, brune, rouge, etc.), qui a été recommandé par votre médecin. Attention, vérifiez que l’inhalateur n’est pas vide et que la technique d’inhalation est optimale.  C’est la meilleure façon de prévenir une crise et diminuer les besoins du médicament de secours.
Voici les recommandations pour réduire les besoins de médicaments de secours:
https://cts-sct.ca/wp-content/uploads/2020/04/FINALFRAsthmaManagementCOVID19.pdf
 
Dre Francine M. Ducharme, pédiatre et épidémiologiste
Membre de l’Assemblée sur l’asthme de la Société Canadienne de Pédiatrie
Membre consultant du Comité d’urgence sur la pénurie potentielle de salbutamol, Institut national d’excellence en soins et services de santé
Retour en classe et en garderie

Le virus de la COVID-19, qui cause la pandémie actuelle, promet de rester parmi nous pendant longtemps et un vaccin n’est pas prévu avant au moins un an.  Il est inconcevable de rester confinés pendant aussi longtemps et les enfants (et les adultes) ont besoin de socialiser et d’apprendre. La Chine, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et certains pays d’Europe viennent tout juste de rouvrir leurs écoles. Il n’y a présentement pas encore de données scientifiques qui décrivent les meilleures modalités de retour en garderie et en classe.
 
Le gouvernement propose un retour progressif, d’abord dans les zones les moins affectées, en visant les enfants en garderie et à l’école primaire, en maintenant un système de surveillance solide qui permettra de réajuster rapidement le tir. Ceci nous permettra d’apprendre de notre expérience et celles des autres provinces et des autres pays, afin de mieux planifier un retour en garderie et en classe à plus large échelle cet automne, tout en maintenant le contrôle de la
COVID-19.

On ne cherche pas l’immunité collective; on cherche plutôt à contrôler la transmission tout en protégeant nos personnes vulnérables. Il faut donc respecter avec précision les recommandations de la Santé publique qui pourront changer selon l’évolution de cette première expérience de retour à l’école et en garderie. Cette première expérience, ici et à travers le monde, permettra de bien tester les modalités mises en place pour respecter la distanciation sociale et au besoin corriger la situation pour la rentrée à l’automne.

Dre Francine Ducharme, pédiatre et épidémiologiste
Retour en classe et en garderie pour un enfant asthmatique
CRITÈRES DE RETOUR À L’ÉCOLE OU À LA GARDERIE POUR ENFANT ASTHMATIQUE

Recommandations actuelles de la Société canadienne de thoracologie

Note : Ces recommandations sont des directives générales et les recommandations individuelles peuvent varier. Les parents sont encouragés à contacter leur professionnel de la santé ou à consulter un médecin s’ils ont des préoccupations spécifiques. 
  1. Asthme bien contrôlé, idéalement depuis au moins les 3 derniers mois pendant lesquels  il/elle était exposé(e) aux facteurs déclenchants habituels.*   
ET
  1. Pas de prise de corticostéroïdes oraux (sirop ou pilule) tous les jours pendant 6 mois ou plus dans la dernière année (condition extrêmement rare).
* Si l’enfant était en confinement 2 mois avant le retour à l’école ou la garderie, un bon contrôle depuis les 5 derniers mois est préférable. 

 
CRITÈRES DE RÉÉVALUATION PAR LE MÉDECIN AVANT LE RETOUR À L’ÉCOLE OU LA GARDERIE
 
Les enfants présentant l’une des 4 conditions suivantes devraient consulter leur médecin pour approuver le retour à l’école ou la garderie.
  1. Admission aux soins intensifs pour une crise d’asthme dans les 12 derniers mois.
  2. Prise de corticostéroïdes oraux (sirop ou pilule) de façon continue pour un mois ou plus dans les 6 derniers mois.
  3. 3 crises d’asthme ou plus nécessitant des corticostéroïdes oraux (sirop ou pilule) dans les derniers 6 mois.
  4. Contrôle de l’asthme sous optimal sur les 3 derniers mois.
 
ATTENTION.  Si votre enfant a aussi un problème immunitaire, une autre maladie pulmonaire (fibrose kystique), ou une autre maladie chronique (diabète, obésité), considérez contacter son médecin afin d’obtenir ses recommandations spécifiques. Notez que les corticostéroïdes inhalés n’affectent pas l’immunité.

 

CRITÈRES DE CONTRÔLE DE L’ASTHME SELON L’ÂGE

Enfant de 6 ans et plus
L'asthme est considéré bien contrôlé chez l'enfant de 6 ans et plus, l'adolescent et l’adulte s’il/elle : 
  • a des symptômes diurnes (le jour) moins de 4 fois par semaine;
  • utilise son médicament de secours (généralement, inhalateur bleu)  moins de 4 fois par semaine ; 
  • a des symptômes nocturnes (la nuit) moins d'une fois par semaine;
  • fait de l'activité physique sans limitation (sans toux, respiration sifflante ou difficulté à respirer); 
  • n'a pas eu d'absences de l’école ou de ses activités habituelles en raison de son asthme;
  • n'a eu aucune crise ou seulement des crises légères (ne nécessitant pas de stéroïdes oraux [sirop ou pilule], de visites aux urgences ou d'hospitalisations). 
Demandez à votre enfant de faire le Quiz sur l’asthme pour les jeunes :
https://www.chusj.org/CORPO/files/14/145d3715-60e6-477a-8c0a-7009c328c700.pdf

Enfant d’âge préscolaire
L'asthme est considéré bien contrôlé chez l'enfant de moins de 6 ans  s’il/elle  : 
  •  a des symptômes d’asthme moins de 8 jours par mois;
  • Utilise son médicaments de secours (inhalateur bleu)  moins de 8 fois par mois
  • a moins d'un réveil par mois la nuit à cause des symptômes d'asthme;
  • fait de l’activité physique sans limitation (sans toux, respiration sifflante ou difficulté à respirer ) 
  • n’a pas eu d'absences de la garderie ou de ses activités habituelles en raison d'asthme;
  • n'a eu aucune crise ou seulement une crise légère (ne nécessitant pas de stéroïdes oraux (sirop ou pilule), de visites aux urgences ou d'hospitalisations).

QUE POUVEZ-VOUS FAIRE ?
1. VÉRIFIER
Si votre enfant remplit toutes les conditions de retour à l’école ou la garderie ou il/elle a eu l’approbation de son médecin, il est probable qu’une crise d’asthme (ou une infection des poumons) déclenchée par la COVID-19 se passera bien.

2. CORRIGER
Dans le cas contraire,
  • Attendez de rencontrer ces conditions avant le retour à l’école ou la garderie. 
  • Si, malgré une bonne adhérence tous les jours au(x) médicament(s) de contrôle, pris devant les parents avec une bonne technique d'inhalation, un enfant ne peut pas atteindre et maintenir le contrôle, nous vous conseillons de consulter son médecin pour reprendre le contrôle de l’asthme.

3. MAINTENIR  
IMPORTANT : Il recommandé de NE PAS INTERROMPRE le traitement quotidien avec les médicaments de contrôle pendant la durée de la pandémie de COVID-19 (même l’été), étant donné que le contrôle de l'asthme peut s'aggraver en cas d'exposition à des déclencheurs environnementaux ou viraux.

Assurez-vous que votre enfant respire un air sain (pas de fumée de tabac, chauffage au bois), évitez les allergènes auxquels il est allergique (animaux, poussière, pollen, etc.) et assurez-vous que il/elle reçoive ses médicaments de contrôle en utilisant une bonne technique et en utilisant un inhalateur (pompe) qui n’est pas vide.


4. RÉÉVALUER 
Réévaluez le contrôle de l’asthme régulièrement surtout pendant les périodes qui sont plus difficiles pour votre enfant (saison des rhumes, saison des allergies, changement de saison, etc.) Nous recommandons un bon contrôle depuis au moins 3 mois au cours desquels il/elle était exposé(e) aux déclencheurs habituels. S’il/elle était en confinement pendant 2 mois avant le retour à l’école ou la garderie, un bon contrôle dans les 5 derniers mois est préférable.

Nous suivons l’évolution et nous vous ferons part des développements.


Dre Francine M. Ducharme, pédiatre et Dr Sze Man Tsé, pneumologue
Vos questions et nos réponses
Notez : Les données scientifiques restent limitées et évoluent rapidement. Il est possible que les réponses et recommandations actuelles que nous offrons aujourd’hui puissent changer à la lumière de futures données scientifiques.

1. Le retour à l'école et l'exposition possible au virus m’inquiètent pour mon enfant asthmatique.

Tant que la COVID-19 circule dans le monde, il n’y aura pas de risque zéro.  Si votre enfant a un asthme bien contrôlé et que les mesures en place sont respectées, le risque de complications à la suite d’une infection éventuelle semble faible.

Les enfants de 1 an et plus font partie du groupe d’âge le moins sévèrement affecté par ce virus. Par exemple, sur les 150 000 cas de la COVID-19 documentés aux États-Unis jusqu’au 2 avril, moins de 2 % étaient des enfants alors qu’ils représentent 22 % de la population américaine et ils sont beaucoup moins souvent hospitalisés. Ce sont généralement les enfants souffrant aussi d’autres maladies qui sont les plus à risque d’être hospitalisés. Cependant, il y a très peu d’information sur les enfants asthmatiques.  Pour l’instant, les études ne montrent pas que les enfants asthmatiques soient plus affectés.


2. Je suis asthmatique et le fait que mes enfants puissent ramener le virus à la maison m'inquiète pour ma santé.

Il est possible que votre enfant soit en contact avec d’autres enfants qui sont porteurs de la COVID-19 (asymptomatiques ou non). La réalité est qu’on ne connaît pas le taux de transmission de la COVID-19 chez les enfants asymptomatiques dans les écoles ou les garderies; selon les dernières études, il semble être très faible. Les mesures de distanciation sociale et de protection qui seront recommandées dans les garderies et les écoles diminueront encore plus ce risque. 

Recommandations actuelles

Chaque cas est particulier et il est important d’en prendre note. Ce qui suit sont des lignes générales dont l’application doit être personnalisée.
 
  • Nous suggérons que votre enfant se lave bien les mains dès son retour à la maison et évite de partager des objets intimes avec les membres de la famille (séparation des brosses à dents, verre différent pour l’enfant dans la salle de bain, etc.) 
  • Si un membre de la famille qui vit chez vous est asthmatique, assurez-vous que cette personne (enfant ou adulte) remplissent les conditions décrites plus haut.  Si l’asthme n’est pas bien contrôlé chez un adulte, favorisez le travail à distance au besoin et consultez votre médecin afin de reprendre le contrôle et avoir son avis pour le retour au travail/école/garderie .  
  • Si vous avez des inquiétudes additionnelles, car vous avez d’autres maladies, contactez votre médecin jusqu'à reprise du contrôle et avoir son avis sur le retour au travail hors de la maison. L’Assemblée sur l’asthme de la Société Canadienne de thoracologie émettra sous peu des recommandations spécifiques aux adultes.
  • Si vous avez des inquiétudes additionnelles, car vous avez d’autres maladies, contacter votre médecin.
  • Selon votre contexte familial, il pourrait aussi être raisonnable de garder votre enfant asthmatique à la maison.

3. Mon enfant asthmatique a des allergies au pollen. Comment faire pour distinguer les symptômes de la COVID-19 de ceux d’une allergie?

Une allergie au pollen va souvent déclencher des écoulements ou de la congestion de nez, des éternuements, des yeux rouges ou qui coulent et pourrait s’accompagner de symptômes d’asthme (par ex., toux, difficulté à respirer, etc.). Ce qui distingue généralement l’allergie d’une infection est le prurit (c’est-à-dire le nez ou les yeux qui piquent) et l’absence de fièvre. Cependant il y aura bien sûr, des directives strictes pour retirer de l’école et des milieux de garde, les enfants présentant des symptômes respiratoires : il faut donc viser un bon contrôle des symptômes d’allergie pour éviter que votre enfant soit retiré à cause d’une allergie.

Recommandations actuelles :
  • Essayez de bien contrôler les symptômes d’allergie avec le nettoyage du nez avec de l’eau salée pour réduire la quantité de pollen dans son nez, fermez les fenêtres, etc. (voir les infolettres de mars no 3 et avril no 4).
  • Administrez les médicaments recommandés par votre médecin selon sa condition (par ex. antihistaminiques, stéroïdes nasaux, gouttes dans les yeux, etc.).
  • Dites à votre enfant d’éternuer ou tousser dans son coude, jeter son mouchoir après utilisation, bien se laver les mains après le mouchage et, si recommandé par la Santé publique, porter un masque anti-gouttelettes. 
  • Avisez le professeur ou l’éducatrice et ses amis que votre enfant souffre d’une allergie. Il faudra néanmoins accepter avec grâce le retrait temporaire de l’école si ses symptômes ne sont pas bien maîtrisés.
  • En cas de détérioration de sa condition, de son état général et surtout de présence de fièvre, il faut considérer consulter un médecin rapidement.
Dre Francine M. Ducharme, pédiatre et épidémiologiste
Recherche de parents-partenaires pour deux projets de recherche de prévention de la COVID-19
Nous recherchons quelques parents qui seraient intéressés à revoir dès cette semaine un des protocoles de recherche et nous donner leurs commentaires comme 

Travailleur de la santé
1. Un essai clinique visant à prévenir l’infection à la COVID-19 chez les travailleurs de la santé en contact avec des individus (patients ou personnes âgées) à haut-risque, suspectés ou infectés avec la COVID-19.

Parents d’enfants d’âge prés-scolaire allant à la garderie
1. Un essai clinique visant à prévenir l’infection à la COVID-19 chez les enfants d’âge préscolaire en santé qui retourneront en garderie.

Veuillez signaler votre intérêt au Dre Francine Ducharme.
childasthmatools@recherche-ste-justine.qc.ca
D'autres questions?
VOUS AVEZ D’AUTRES QUESTIONS? N’hésitez pas à nous écrire. Nous chercherons l’information pour vous et y répondrons dans notre prochaine publication.
 
childasthmatools@recherche-ste-justine.qc.ca

 
Parlez-en!
Vous voulez partager l’infolettre avec votre famille ou des amis, voici un code QR et le site internet : Infolettre asthme pédiatrique conduisant directement à l’adresse courriel pour vous inscrire en ligne.
Vous voulez relire les infolettres précédentes? Elles sont disponibles au : Infolettre asthme pédiatrique
Je veux faire un don
Le personnel de la clinique d’asthme du CHU Ste-Justine est voué à l’amélioration des soins de santé aux enfants. Cette amélioration des soins de santé passe par la recherche de meilleurs diagnostics, traitements et suivis médicaux pour les enfants souffrant d’asthme. Vous pouvez grandement contribuer à améliorer les soins de santé en participant avec votre enfant à un projet de recherche. Nous préparons des projets de recherche pour mieux comprendre l’impact de la COVID-19 chez les enfants asthmatiques pour mieux les aider.  Votre participation est entièrement volontaire et sera grandement appréciée
Dons
https://fr-ca.facebook.com/recap.asthme
Instagram






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Centre de recherche du CHU Sainte-Justine · 3175 chemin de la Côte-Sainte-Catherine · Montreal, Qc H3T1C5 · Canada

Email Marketing Powered by Mailchimp