Email not displaying correctly? View it in your browser.
Don't miss an Issue! Subscribe to the OCUFA Report
Follow us on Facebook | Follow us on Twitter

Dans ce numéro...

Les professeurs contractuels de Laurier votent pour un mandat de grève solide

Un règlement à Trent fait la promotion de la mission professorale et crée de nouveaux emplois

Le conseil d’administration de l’OCUFA tient sa première réunion de l’année scolaire 2016-2017

L’OCUFA reconnaît l’excellence dans l’enseignement au cours de son 43e gala annuel de remise des prix d’enseignement et de bibliothéconomie universitaire.

Les professeurs contractuels de Laurier votent pour un mandat de grève solide

Avec le soutien de 95 % des professeurs contractuels lors d’un récent vote de grève, la Wilfrid Laurier Faculty Association (WLUFA) détient un mandat solide pour déclencher une grève si un accord n’est pas conclu. La pression monte dans les négociations en vue d’aborder trois problèmes clés : la sécurité d’emploi, l’accès aux avantages sociaux et la rémunération équitable pour les professeurs contractuels.
 
La WLUFA a présenté des propositions qui fourniraient à ses membres contractuels une meilleure sécurité d’emploi et de meilleures dispositions pour les préavis grâce à des postes de chargés de cours permanents. Elle vise également à combler l’écart dans les hausses salariales en comparaison des autres groupes d’employés de Laurier. Finalement, elle demande à l'employeur de faire un premier pas modeste dans l’offre d’avantages sociaux aux professeurs contractuels en leur fournissant l’accès à des avantages sociaux payés par les employés.
 
Durant la Semaine de l’équité d’emploi à la fin d’octobre, les professeurs de Laurier ont eu l’occasion de mieux démontrer leur engagement à conclure un accord équitable à l’échelle de la communauté du campus pour de bons emplois universitaires. La WLUFA continuera d’œuvrer à la conclusion d’un accord qui fournirait plus d’équité pour les professeurs contractuels. Le 7 novembre, l’employeur a demandé la conciliation.

Un règlement à Trent fait la promotion de la mission professorale et crée de nouveaux emplois

Le règlement ratifié récemment à l’Université Trent apporte des progrès clés en vue d’assurer qu’il y a un spécialiste dans chaque salle de cours et que de bons emplois sont créés.  
 
Le nouvel accord de la Trent University Faculty Association apporte des améliorations aux évaluations de l’enseignement pour inclure des critères d’évaluation de l’enseignement plus rigoureux. Pour respecter le principe de « la justice dans la reconnaissance de l’excellence Â», 30 prix du mérite doivent maintenant être décernés chaque année et au moins 12 prix doivent être décernés pour reconnaître les services et le travail lié à l’enseignement. Le nouvel accord ajoute également de nouveaux outils pour assurer que l’enseignement aux cycles supérieurs, notamment la supervision et le travail des comités, est reconnu lorsque des tâches d’enseignement sont affectées et que les rôles, les responsabilités et la rémunération sont clairs pour les directeurs des études supérieures.
 
Des améliorations importantes à la sécurité d’emploi et à la tâche ont été obtenues pour les membres à affectation à long terme, notamment dans des emplois de 12 mois pour assurer l’admissibilité aux avantages sociaux pendant l’été et de plafonner les tâches d’enseignement à 150 % de la tâche normale des départements. Le règlement crée également un nouveau poste de chargé de cours principal avec titularisation, qui est plafonné à 10 % du corps professoral. Les postes de chargé de cours principal comportent également une tâche d’enseignement qui est limitée à 150 %, et devant inclure, parmi leurs responsabilités, l’enseignement, la recherche et les services. Quinze de ces nouveaux postes doivent être dotés par des membres actuels de l’affectation à long terme.
 
Le règlement contemple également des changements au régime de pension de Trent dans l’éventualité où les parties n’adhéreraient pas à un régime de retraite à financement conjoint à la fin de cet accord.
 

Le conseil d’administration de l’OCUFA tient sa première réunion de l’année scolaire

Le 29 octobre à Toronto, le conseil d’administration de l’OCUFA a tenu sa première réunion de l’année scolaire 2016-2017. Assistaient à la réunion les directeurs de l’OCUFA et les présidents des associations des professeurs. Cette réunion a fourni l’occasion de confirmer les priorités de l’organisation pour l’année, d’entendre la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle et d’élargir le mandat du Comité de la condition féminine de l’OCUFA.
 
Le conseil d’administration a renouvelé ses efforts pour les professeurs contractuels et le corps professoral, le financement des universités, la gouvernance collégiale et le renouvellement des pensions pour l’année courante. L’OCUFA continuera de soutenir les associations membres alors qu’elles réagissent au travail scolaire contractuel précaire dans toutes les universités de la province. L’OCUFA poursuivra son engagement à collaborer avec le gouvernement provincial alors qu’il progresse dans son examen et sa mise à jour du modèle de financement des universités et à soutenir les membres de l’OCUFA alors que commence la transition vers un nouveau modèle de financement. L’OCUFA identifiera les stratégies qui minent de la capacité des professeurs de façonner l’orientation de leur établissement par les processus de gouvernance collégiale. Et finalement, le travail en vue de la création d’un régime de retraite interentreprises à financement conjoint (RRIFC) se poursuit pour les associations des professeurs intéressées et l’OCUFA soutiendra également les établissements qui ne veulent pas l’option d’un RRIFC.
 
Les participants à la réunion du conseil d’administration ont eu l’occasion d’entendre directement la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle, l’honorable Deb Matthews, parler des enjeux et des objectifs sur lesquels elle entend se concentrer. Dans les observations qu’elle a faites au conseil d’administration de l’OCUFA, la ministre a souligné le besoin de gérer les retombées de la diminution des inscriptions et de s’assurer que tous les étudiants admissibles ont accès à une expérience de haute qualité en matière d’études supérieures. En s’inspirant du rapport du Comité d'experts de la première ministre pour le développement d'une main-d'œuvre hautement qualifiée, la ministre a souligné l’importance de s’assurer que les étudiants sont bien préparés pour le marché du travail lorsqu’ils obtiennent leur diplôme et a fourni un aperçu des progrès sur les changements au RAFEO qui abattraient les obstacles à l’accès des étudiants à l’éducation postsecondaire.
 
Le conseil d’administration a voté à l’unanimité pour soutenir une motion en vue de réviser le mandat du Comité de la condition féminine afin d’élargir son centre d’intérêt pour inclure, en plus des sujets de préoccupations des femmes en milieu universitaire, les questions d’équité sur une base plus large. Le nouveau Comité de la condition féminine et de l’équité sera structuré selon le même modèle que les autres comités permanents de l’OCUFA et inclura des représentants de chaque association membre de l’OCUFA.
 

L’OCUFA reconnaît l’excellence dans l’enseignement

Dans le cadre de la réunion du conseil d’administration en octobre, l’OCUFA a décerné des prix à six professeurs à l’échelle de l’Ontario afin de reconnaître les contributions exceptionnelles à la qualité de l'enseignement supérieur en Ontario.
 
L’OCUFA a été heureuse de reconnaître le travail ardu et le dévouement des récipiendaires des Prix d’enseignement de 2015-2016 :
  • David Andrews, professeur, faculté de kinésiologie, Université de Windsor;
  • Raywat Deonandan, professeur associé, école interdisciplinaire des sciences de la santé, Université d’Ottawa;
  • Diane Horton, professeure associée, département des sciences informatiques, Université de Toronto;
  • Marjorie Johnson, professeure associée, école de médecine et de dentisterie Schulich, Université Western;
  • Dana Lee, professeure associée, école des médias RTA, Université Ryerson;
  • Jonathan Rose, professeur, département d’électrotechnique et de génie informatique Edward S. Rogers Sr., Université de Toronto.
 
Modérée par Bob McDonald, l’hôte de l’émission de CBC, Quirks and Quarks, la cérémonie a reconnu les contributions de ces éducateurs exceptionnels et la profonde influence qu’ils ont sur les étudiants à qui ils enseignent. Les participants à la cérémonie ont eu l’occasion d’entendre ces éducateurs talentueux et enthousiastes qui ont fait connaître les éléments qui les motivent, ce à quoi ressemblera selon eux l’avenir de l’enseignement des études supérieures, et ont prodigué des conseils à l’intention de ceux qui visent l’excellence dans l’enseignement. La cérémonie a souligné les contributions riches et diversifiées que font les professeurs à la qualité de l’expérience étudiante dans les universités de l’Ontario.
 
Vous recevez ce courriel car vous êtes soit inscrit sur la liste de distribution pour recevoir le Rapport des universités en Ontario ou vous avez participé dans l'une des campagnes de l'Union des Associations des Professeurs des universités de l'Ontario.

Se désabonner <<Email Address>> de cette liste
Envoyer à un ami | Mettez votre profil à jour


Notre adresse postale est:
OCUFA
83 Yonge Street, Suite 300
Toronto, Ontario M5C 1S8
Canada

Add us to your address book


Copyright (C) 2016 OCUFA
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.