Exhortons le Brésil à mettre fin à ces meurtres!

Le corps de Clodiodi Aquileu Rodrigues Souza (ci-dessus), un agent de santé guarani tué le 14 juin par des hommes de main armés employés par des éleveurs. 

On nous attaque!


Les Guarani du Brésil sont la cible de violentes attaques qui s'intensifient de jour en jour.

Mardi, une communauté guarani attaquée par des hommes de main armés à la solde d'éleveurs nous a envoyé un message désespéré par le biais de notre projet 'Voix Indigène'. Le même jour, une autre communauté était prise pour cible. Un homme a été tué et au moins cinq autres ont été blessés, y compris un enfant. 

Au Brésil, des personnes influentes tentent de réduire les Guarani au silence, les terrorisant dans l'espoir de leur faire abandonner leur revendication territoriale.

Le seul moyen de mettre fin à cette violence insensée est d'obliger le Brésil à faire appliquer ses lois qui s'engagent à restituer aux Guarani leur territoire ancestral.

Nous vous demandons de réagir face à cette terrible crise humanitaire.

Ecrivez à M. Temer, Président par intérim, pour exhorter le gouvernement brésilien à démarquer immédiatement le territoire des Guarani.
 
Envoyer un e-mail
Si le bouton ne fonctionne pas, utilisez les informations ci-dessous pour rédiger votre propre e-mail. Ecrire votre propre message aura davantage d'impact, mais si vous n'avez que peu de temps le nôtre fera très bien l'affaire!
À: sg@planalto.gov.br
Cc: gabinetemj@mj.gov.brpresidencia@funai.gov.br
Cci: info@survivalfrance.org (ce n'est pas obligatoire, mais important pour nos rapports)

Objet: Mettez un terme aux assassinats des Guarani!


Monsieur le Président, 

Je suis profondément préoccupé d'apprendre que votre gouvernement ne soit pas parvenu à démarquer le territoire des Guarani du Mato Grosso do Sul.

Mardi 14 juin, Clodiodi Aquileu Guarani a été assassiné par des hommes de main armés quand ils ont attaqué la communauté de Tey’i Jusu. Cet assassinat est le dernier d'une longue liste.

Sans leur territoire ancestral, les Guarani ne peuvent pas survivre. Leurs leaders sont tués les uns après les autres, leurs enfants meurent de malnutrition et ils détiennent l'un des taux de suicide les plus élevés au monde.

Je vous exhorte à respecter la Constitution et à démarquer immédiatement le territoire guarani, avant que d'autres vies ne soient perdues.
 
Dans cet espoir, veuillez agréer, Monsieur, l'expression de ma haute considération.
Partager
Tweeter
Envoyer à un ami


  
Chaque fois que je vois ces mains, je me réjouis.
Barabaig Tanzanie
Depuis 1969 | Bureaux à Londres, Berlin, Madrid, Milan, Paris et San Francisco
Des sympathisants dans plus de 100 pays
Organisation reconnue d'utilité publique
Notre adresse postale :
Survival International (France)
18 rue Ernest et Henri Rousselle
75013 Paris
France

Vous recevez cet e-mail car vous êtes abonné à la newsletter de Survival International.
Vous pouvez modifier votre abonnement ici.
Si vous ne souhaitez plus recevoir d'e-mails de la part de Survival, vous pouvez vous désinscrire ici