Kumulika: The African Commission Monitor                                                                  
KUMULIKA

MONITEUR DE LA COMMISSION AFRICAINE

ISHR à la Commission Africaine

     


ISHR a assisté à la 57ème session de la Commission Africaine en Gambie et a fait porter son plaidoyer sur les sujets suivants: protection des défenseurs des droits de l'Homme, soutien aux droits à la liberté d'expression, d'association et de réunion... voir les photos
COMMISSION REVIEW

MISE A JOUR SUR LES EXAMENS DES ETATS LORS DE LA 57ème session de la commission africaine 

Lors de la 57ème session de la Commission Africaine des droits de l'Homme et des Peuples (la Commission), quatre rapports périodiques étatiques ont été examinés: Algérie, Burkina Faso, Kenya et Sierra Leone. ISHR arrêté une attention particulière aux questions relatives à l'espace dédié à la société civile, aux défenseurs des droits de l'Homme, ainsi qu'aux représailles, au secteur minier, à la liberté d'expression et l'accès à l'information.  

Les Commissaires ont interrogé les pays examinés sur les mesures légales et pratiques que ces derniers ont entreprises pour faciliter le travail de la société civile en faveur des droits humains sur leur territoire.  Ont été soulevés tant des sujets de préoccupation tels que les disparitions forcées en Algérie, que des progrès encourageants tels que le nouveau Code Minier adopté au Burkina Faso... voir plus

plaidoyer ishr

Commission africaine : il faut renforcer les consultations avec les groupes de travail en garantissant la participation des représentants d'entreprises 
 
Le Groupe de travail sur les industries extractives, l'environnement et les violations des droits de l'Homme devrait poursuivre les consultations sous-régionales impliquant des parties prenantes comme les défenseurs des droits de l'homme dans le secteur minier, a insisté ISHR dans une déclarationdélivrée lors de la 57ème session de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples... voir plus 

Protéger et renforcer le champ d'action de la société civile au sein de la Commission africaine 
 
ISHR s'est inquiété du grand nombre de déclarations faites par des organisations de la société civile à l'occasion du Forum des ONG qui illustrent l'augmentation des attaques contre le champ d'action de la société civile, à l'échelon des États comme à celui de la Commission. "Le champ d'action de la société civile au sein de la Commission  devait être protégé et consolidé", a déclaré Clément Voulé, Chargé de programme pour l'Afrique chez ISHR... voir plus 

Commission Africaine : besoin de mesures concrètes pour mettre en œuvre les recommandations de l'étude sur les femmes défenseures
La Commission doit faire pression sur les États pour qu'ils mettent en œuvre les recommandations de l'étude sur la situation des femmes défenseures des droits de l'Homme en Afrique a demandé ISHR lors d'une déclaration. Cette dernière appelait également les Etats africains à "établir une base de données transparente et accessible au public pour enregistrer les attaques contre les femmes défenseures des droits de l'Homme, permettre le suivi de ces attaques par les acteurs gouvernementaux, non gouvernementaux et locaux, et faire en sorte que ces derniers reconnaissent la nécessité de respecter le droit à la vie privée des survivantes"... voir plus 

LA SITUATION DES DROITS DE L'HOMME SE DETERIORE AU BURUNDI

ISHR de concert avec au moins dix ONG majeures, a envoyé une lettre ouverte au Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies, appelant ce dernier à tenir une session extraordinaire d'urgence afin de se pencher sur la détérioration rapide de la situation des droits de l'Homme au Burundi et  prévenir de nouvelles atrocités... voir plus

En finir avec la répression exercée contre les organisations de la société civile en Angola 

Des activistes de la société civile angolaise ont dénoncé l'augmentation constante des restrictions qui leur sont imposées dans les textes et dans les faits dans le pays. Ces restrictions incluent notamment:  lourdes obligations d'enregistrement vis-à-vis de diverses autorités, accès limité aux financements étrangers, etc. De ce fait, le travail de la société civile en faveur des droits de l'Homme ainsi que la coopération de cette dernière avec la Commission sont gravement entravés et menacés... voir plus

nouvelles nominations a la commission africaine

LA COMMISSION AFRICAINE ACCUEILLE SA NOUVELLE PRESIDENTE
 
La Commissaire sud-africaine Faith Pansy Tlakula a été élue Présidente de la Commission Africaine des droits de l'Homme et des peuples (la Commission) lors de la 57ème session de la Commission. Elle remplace Mme Zainabo Sylvie Kayitesi, du Rwanda, qui reste à la tête du Groupe de travail de la Commission sur la peine de mort et les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires en Afrique.

Mme Tlakula a auparavant travaillé en tant que Rapporteuse spéciale sur la liberté d'expression et l'accès à l'information auprès de la Commission. Elle était alors chargée d'analyser les lois et politiques des États membres concernant les médias et les rapports sur les violations de la liberté de la presse. Plus récemment, elle a demandé aux États membres d'adopter des lois qui favorisent l'accès à l'information. Mme Tlakula continuera à occuper cette fonction parallèlement à son rôle de Présidente de la Commission.

Familiaire des questions de droits de l'Homme, Mme Tlakula est l'ancienne Présidente de la Commission électorale indépendante d'Afrique du Sud, a compté parmi les membres de la Commission sud-africaine des droits de l'Homme et est avocate à la Cour Suprême d'appel d'Afrique du Sud. Elle possède une maîtrise de la faculté de droit de Harvard, aux États-Unis, et une licence en droit de l'Université du Witwatersrand, en Afrique du Sud.

Nouveau Président du Groupe de travail sur les industries extractives, l'environnement et les violations des droits de l'homme

M. Solomon Ayele Dersso a été élu Président du Groupe de travail sur les industries extractives, l'environnement et les violations des droits de l'Homme lors de cette même session. Il remplace M. Pacifique Manirakiza, du Burundi. Le mandat du Groupe de travail consiste notamment à examiner l'impact des industries extractives en Afrique, à la lumière de la Charte africaine des droits de l'Homme et des peuples.

M. Dersso est un juriste et un spécialiste réputé des questions de sécurité et d'actualité en Afrique. Il est à l'origine d'une nouvelle publication annuelle intitulée Annual Review of the Peace and Security Council (Examen annuel du Conseil de paix et de sécurité) pour laquelle il a reçu le Prix de l'innovation de l'Institut d'études de sécurité en 2014. M. Dersso est membre du conseil de rédaction du Journal of African Union Studies et a récemment travaillé comme conseiller juridique au sein du Groupe de haut niveau de l'Union africaine pour le Soudan concernant les litiges frontaliers entre le Soudan et le Sud Soudan.

Il est titulaire d'un doctorat en droit de l'Université du Witwatersrand, obtenu en 2009. Ses domaines de recherche comprennent le système de l'Union Africaine et les législations africaine et internationale.

Nouvelle Commissaire et Présidente du Groupe de travail sur les droits économiques, sociaux et culturels

Mme Jamesina Essie Leonora King est la première femme sierra-léonaise à être nommée Commissaire. Elle a prêté serment pendant la 57ème session ordinaire. Sa nomination coïncide avec la présentation du premier rapport périodique combiné de la Sierra Leone devant la Commission. ISHR se félicite de cette nomination considérée comme une preuve encourageante de l'engagement du Gouvernement sierra-léonais en faveur des droits de l'Homme.

En 2007, Mme King est devenue la première Présidente de la Commission des droits de l'Homme de Sierra Leone, fonction qu'elle a occupée pendant deux ans. Elle s'acquitte en ce moment de son second et dernier mandat de Commissaire à la Commission des droits de l'Homme de  Sierra Leone.

Auparavant, elle a travaillé comme juriste dans un cabinet d'avocats, de 1994 à 2006. Mme King est une ardente défenseure de l'autonomisation des femmes, de la paix, de la sécurité et de l'égalité entre les hommes et les femmes.

Elle est titulaire d'un diplôme de troisième cycle du Centre de droit de l'Université de Georgetown, située à Washington D.C., et d'un diplôme de « Mise en œuvre des conventions des droits de l'Homme », obtenu au Centre des droits de l'homme de l'Université de Nottingham, au Royaume-Uni. Militante de premier plan pour les droits des femmes africaines, notamment par le biais du programme de bourses d'études LAWA (Leadership and Advocacy for Women in Africa), elle est membre et ancienne Présidente de l'organisation Legal Access through Women Yearning for Equality Rights and Social Justice, une organisation d'avocates sierra-léonaise qui s'emploie à améliorer l'accès des femmes à la justice.


 

DEVELOPPEMENTS IMPORTANTS

FORUM DES ONG
 
La société civile africaine discute des mesures à prendre en vue de protéger la libre communication avec la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples

ISHR a co-organisé un événement sur le sujet des représailles, lors du Forum des ONG qui a précédé la 57ème session de la Commission Africaine des droits de l'Homme et des peuples (la Commission). Pendant l'événement, des représentants de la société civile venus de toute l'Afrique ont discuté d'une nouvelle politique développée par Rapporteuse Spéciale sur les défenseurs des droits de l'Homme pour lutter contre les intimidations et les représailles... voir plus


MECANISMES SPECIAUX

NOUVELLES NOMINATIONS: Président(e)s des Groupes de travail de la Commission africaine et pays attribués

Mme Faith Pansy Tlakula
  • Rapporteuse Spéciale sur la liberté d'expression et l'accès à l'information
  • Pays : Lesotho, Ile Maurice, Sierra Leone, Swaziland, Burundi, Sud Soudan
Mme Soyata Maiga
  • Présidente du Groupe de travail sur les populations et communautés autochtones
  • Pays : Angola, Congo, Niger, Libye, Guinée équatoriale
M. Solomon Dersso
  • Président du Groupe de travail sur les industries extractives, l'environnement et les violations des droits de l'homme
  • Pays : Kenya, Mozambique, Tanzanie, République démocratique arabe sahraouie
Mme Reine Alapini-Gansou
  • Rapporteuse Spéciale sur les défenseurs des droits de l'Homme
  • Pays : République Démocratique du Congo, Mali, Togo, Cameroun et Sénégal
Mme Zainabo Kayitesi
  • Présidente du Groupe de travail sur la peine de mort et les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires en Afrique
  • Pays : Algérie, Djibouti, Gabon, Tchad, Côte d'Ivoire, Burundi
M. Yeung Sik Yuen
  • Président du Groupe de travail sur les droits des personnes âgées et des personnes handicapées
  • Pays : Comores, République Centrafricaine, São Tomé-et-Principe, Madagascar et Seychelles
Mme Lucy Asuagbor
  • Rapporteuse Spéciale sur les droits de la femme en Afrique 
  • Pays : Rwanda, Malawi, Nigéria, Bénin, Ouganda
M. Med S. K. Kaggwa
  • Rapporteur Spécial sur les prisons et les conditions de détention en Afrique
  • Pays : Botswana, Érythrée, Somalie, Afrique du Sud et Zambie
Mme Maya Fadel
  • Rapporteuse Spéciale sur les réfugiés, les demandeurs d'asile, les personnes déplacées et les migrants 
  • Pays : Burkina Faso, Guinée, Tunisie, Égypte, Mauritanie
M. Lawrence Mute
  • Président du Comité pour la prévention de la torture en Afrique 
  • Pays : Éthiopie, Libéria, Soudan et Ghana
Mme Jamesina King
  • Présidente du Groupe de travail sur les droits économiques, sociaux et culturels
  • Pays : Gambie, Zimbabwe, Guinée-Bissau et Cap-Vert

 

PROFIL DE DEFENSEURE

Nora Bowier DU Liberia
 

Mme Nora Bowier est la coordinatrice des programmes à l'Institut de Développement Durable de Duarzon, au Libéria. Fermement convaincue que les communautés du Libéria doivent pouvoir tirer avantage des ressources naturelles abondantes de leur pays, elle considère que la participation des communautés aux processus de prise de décision est essentielle... voir plus
 

For more information, please visit our website: www.ishr.ch or contact us: information@ishr.ch