Ce courriel ne s'affiche pas correctement? Consultez-le dans votre fureteur.
Bulletin Dans la course - Avril 2011

Bienvenue au quatrième bulletin Dans la course du programme Étudiants dans la course (EDLC).

Dans ce bulletin, vous retrouverez:
  • Compte rendu de la course au Lac Brome
  • Cette minute-là qui a changé ma vie
  • Un prix pour les jeunes de l’école secondaire Henri-Bourassa
  • Info-crime, partenaire EDLC
  • Ce que vous avez manqué sur le site EDLC
  • Suivez-nous sur twitter
Nous vous invitons à partager ce bulletin avec toute personne de votre entourage qui pourrait être intéressée à suivre l’aventure EDLC ou à s’y joindre à titre de donateur, partenaire ou commanditaire.  

Vos commentaires sont les bienvenus. N’hésitez pas à nous écrire à l’adresse etudiantsdlc@gmail.com pour nous soumettre des idées de contenu, des suggestions d’amélioration ou tout autre question concernant le programme EDLC.


Compte rendu de la course au Lac Brome

Le 20 juin dernier, les jeunes d’EDLC ont franchi une étape importante de leur préparation de futurs marathoniens. Ils ont couru 20 kilomètres dans le magnifique décor du Tour du Lac Brome.

Après un départ très matinal de Montréal, l’autobus est arrivé sur le site vers 8 h. Pas trop de temps à perdre. Jeunes et mentors prennent possession de leur dossard et puce et font leurs derniers préparatifs.

Peu avant le départ, tous se rassemblent pour entendre un discours de motivation comme seul Benoît sait les prononcer. Il avait fait le décompte du nombre d’entraînements, de minutes d’entrainement et de kilomètres parcourus depuis le début du programme. Les statistiques sont impressionnantes. Les jeunes sourient. Ils sont fiers du chemin parcouru et impatients de relever le prochain défi.

À quelques minutes du départ de la course, les mentors font leurs dernières recommandations. Le plan de match est simple : courir en groupe et à vitesse R1 pour les premiers 15 km. Après la grande côte du 15e kilomètre, ceux qui le souhaitent et en ont la capacité peuvent accélérer et gérer leur rythme pour le dernier quart de la course.

Tout se passe bien le long du trajet. Le soleil est au rendez-vous. La température est idéale. Les jeunes gèrent bien leurs efforts dans l’attente de la côte si redoutée. Au sortir d’un virage, elle se dévoile enfin. Courageusement, les jeunes s’y attaquent. Au sommet de celle-ci, jeunes et mentors réévaluent les forces en présence et augmentent la cadence. La côte n’a pas trop laissé de séquelles. On a même entendu un jeune dire « C’était juste ça votre fameuse côte! ».

Cinq kilomètres plus loin, à la ligne d’arrivée, les sourires sont partout. Tous les jeunes ont récolté le fruit de leurs efforts aux entraînements et ont relevé le défi du 20 km avec succès! Chapeau tout le monde!

ÉDLC tient à remercier sincèrement les organisateurs du Tour du Lac Brome Merrell d’avoir invité les jeunes du programme à participer gratuitement à cette épreuve de prestige.

Cette minute-là qui a changé ma vie


par Hadi Hassin

Hadi a reçu le 7 mai 2011 la médaille du lieutenant-gouverneur pour le jeunesse : critères : être en mesure d’atteindre les objectifs de son programme d’études; avoir fait preuve de dépassement de soi et d’abnégation par son engagement tangible au sein de son milieu scolaire ou communautaire.

Quand j’ai appris que mon nom avait été retenu parmi les huit jeunes des cinquante étudiants qui s’étaient inscrits au programme dans mon école, je n’ai pas réagit. En fait, il y a un gros doute qui a somnolé en moi pendant les jours qui ont suivi. Courir? Pourquoi? Je n’ai pas besoin de ça! J’ai d’abord pensé aviser le directeur de mon manque d’intérêt. J’ai ensuite cru qu’il serait mieux de laisser ma place à un autre qui en aurait plus besoin que moi.

Puis, il y a eu cette première rencontre à mon école où les responsables d’Étudiants dans la course sont venus nous rencontrer, nous expliquer plus précisément en quoi consistait l’aventure dans laquelle on s’embarquait. Croyez-le ou non, j’ai failli ne pas m’y présenter. En fait, je ne le savais même pas qu’il y en avait une. C’est un ami à moi qui me l’a dit, le jour même, au moment où j’allais quitter l’école. « Il y a une rencontre pour le truc de la course, t’sais l’affaire du marathon. Tu n’y vas pas? » J’ai hésité pendant un moment, mais j’y suis allé quand même. Sur place, j’ai constaté que nous étions huit jeunes de Calixa-Lavallée. Toutefois, ils n’en voulaient que cinq. C’était l’occasion pour moi de me retirer du projet. Suite à quoi, le projet nous a été dévoilé plus en détails : trois jours d’entraînements par semaine pendant près de douze mois pour participer au Marathon Oasis de Montréal, un parcours de 42.2 km. La gueule m'est aussitôt tombée parterre. Trois jours d’entraînements par semaine pendant un an! Ce n’était pas le 42.2 km qui me préoccupait, mais plutôt le trois jours d’entraînements par semaine. Je finirais par manquer de temps pour mes projets, j'en étais sûr. Une fois que la rencontre s’est terminée, j’ai quitté le local avec la conviction que je ne reverrai plus jamais ces gens-là.

Je suis rentré chez moi et, par instinct, j’ai rempli le document que l’on nous avait remis à la rencontre. Encore maintenant, je l’ignore pourquoi, mais je l’ai remis à mon directeur le lendemain. Je regrettais déjà le geste que déjà, j’étais excité de commencer les entraînements. Sans doute que je sentais le besoin d’accomplir de quoi d’aussi grand.
Aujourd’hui, quand je repense à tout cela, je ne peux m’empêcher de me poser tous pleins de questions : Que se serait-il passé si j’en avais décidé autrement ? Que serait-il arrivé si, cette minute-là, je n’avais pas croisé mon ami à l’entrée de l’école?

De toutes les décisions que j’ai pu prendre dans les cinq dernières années, ce fut la meilleure et la plus intelligente. On dit d’un marathon que ça change une vie. Eh bien, avant même de l’avoir couru, il a changé la mienne. Après cinq mois d’entraînements, je vois la vie en rose. Comme dans la chanson. Je me sens mieux. Je dors mieux. Je mange mieux. Je savoure mieux la vie quoi. Et non, je ne regrette rien. Comme dans une autre chanson.

Hadi Hassin, Fier coureur d’Étudiants dans la course.

NDLR: Cliquez ici pour voir Hadi dans la vidéo promotionnelle de l'école secondaire Calixa-Lavallée.


Un prix pour les jeunes de l’école secondaire Henri-Bourassa

La gang allumée de l’école secondaire Henri-Bourassa, qui a réalisé de A à Z une vidéo artistique qui dénonce la dépendance que crée l’usage du tabac, a reçu le Prix allumé Montréal 2010-2011 décerné annuellement par le Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS) et la Direction de santé publique (DSP) de Montréal. À l’occasion du Gala des Henri, les jeunes lauréats de l’année précédente provenant de l’école secondaire Saint-Luc sont venus remettre symboliquement le trophée à cette gang allumée d’exception, parmi toutes celles de la grande région montréalaise.

Véronic Dufour, intervenante à l’école secondaire Henri-Bourassa, rappelle le chemin parcouru par ces adolescents de Montréal-Nord : « Depuis novembre, les jeunes ont travaillé d’arrache-pied à leur projet vidéo. J’ai été impressionnée par leur persévérance… De mon côté, je trouvais ça important de les appuyer, parce qu’il y a encore trop d’adolescents qui commencent à fumer. » C’est d’ailleurs parce qu’ils sont conscients des effets du tabagisme que Derlena Charlumeau, Vivianne Jeanty, Polenka Julien, Carlos Larocque (membre de la cohorte 2010-2011), Roberto Larocque, Josianne Sénatus et Valéry Villedrouin ont initié leur projet de création vidéo. « À la maison, ma mère fume et j’avais tendance à changer de pièce lorsqu’elle s’en allumait une : alors ça créait des tensions entre nous. Je trouve ça dommage… Je me suis dit que la meilleure façon de cesser de fumer : c’est de ne pas commencer. C’est le message que nous lançons dans notre vidéo » explique Carlos Laroque, membre de la gang allumée lauréate.

Info-crime, partenaire EDLC

Info-Crime Montréal est fier d’être partenaire du projet EDLC, Étudiants dans la course.

L’organisme à but non lucratif existe maintenant depuis plus de 25 ans et s’est toujours orienté vers la protection et la qualité de vie des citoyens de la Ville. Info-Crime Montréal est un partenariat avec la Ville de Montréal et le SPVM, afin d’aider les policiers et policières dans leur lutte contre le crime, en invitant les citoyens à leur fournir des renseignements en appelant au 514-393-1133, de manière anonyme et confidentielle. Une récompense, pouvant aller jusqu’à 2 000 $, peut être offerte si l’information permet de résoudre une enquête.
 
Depuis quelques années maintenant, Info-Crime Montréal agrandit son volet de prévention auprès des jeunes notamment comme le projet EDLC. L’organisme croit fortement en la pratique d’une activité physique pour ces jeunes et surtout le défi à relever. Le Marathon Oasis de Montréal : Ce n’est pas rien! En effet, 42,2 km pour ces jeunes est un excellent « challenge » autant physiquement que mentalement, mais c’est surtout leur satisfaction et leur estime qui sont mis en avant grâce à cette initiative.
 
C’est donc pourquoi Info-Crime Montréal croit beaucoup en cette cause. Malheureusement aujourd’hui, trop de jeunes ne bénéficient pas d’un entourage et de conditions de vie favorables. Le programme EDLC leur offre cet encadrement manquant d’une certaine manière, en les faisant sortir de chez eux pour pratiquer un sport et Info-Crime Montréal appuie cette idée.

Ce que vous avez manqué sur le site EDLC

Restez branchés sur les nouvelles de la cohorte 2010-2011 en consultant le site web EDLC au www.etudiantsdanslacourse.org. Voici les articles qui y ont été publiés depuis le dernier bulletin:

Suivez-nous sur twitter

EDLC est désormais présent sur le réseau Twitter. Si vous avez déjà un compte Twitter, nous vous invitons à nous suivre. C'est une excellente façon de rester informé des dernières nouvelles au sujet de la cohorte. Au plaisir de vous y retrouver !



Liens pratiques:
Calendrier EDLC:
Quelques photos:





Nos partenaires:


  




Fournisseurs officiels des équipements:



Email Marketing Powered by Mailchimp