Copy
Newsletter 05/22


Cher Event Supplier,

Il semble presque incroyable qu'il n'y a que quelques mois seulement nous touchions encore du bois en espérant que la pandémie se terminerait rapidement. Ces jours-ci le covid semble comme un lointain souvenir, comme si quelqu'un aurait appuyé sur le bouton ON sans que nous nous en étions aperçus. Nous sommes passés d'une extrémité à l'autre : nos entreprises n'ont presque pas assez de matériel pour réaliser tous les jobs dans l'agenda, et encore moins les bonnes personnes aux bons endroits pour façonner tous ces événements. En effet, nous avons besoin de tout le monde ! Et c'est ce "tout le monde" que nous cherchons de tout coeur dans notre secteur, maintenant que nous avons enfin redémarré ...

Vous avez sans doute vu la campagne sur les médias sociaux, que nous avons mise sur les rails ensemble avec les autres fédérations de l'Event Confederation pour mettre en valeur en tant qu'employeur notre secteur. S'il y a une chose que le covid n'a pas changé, c'est ceci : travailler dans le secteur de l'événementiel est un métier formidable. Tout le monde ayant envie à organiser des événements, divertir les invités et offrir des expériences inoubliables ensemble avec nos entreprises événementielles sont plus que les bienvenus !
 
Après un printemps si occupé, nous nous attendons tout comme vous à un été de festivals aussi bien chargé. Mais même avec nos agendas bien remplis, nous sommes certains de trouver encore le temps en juin pour vous rencontrer et de socialiser avec une bouchée et un verre ...


L'équipe BESA
Vous avez des nouvelles à partager avec le secteur ?
Vous faites partie d'un projet qui pourrait inspirer les collègues du secteur ?


Alors nous avons peut-être une place pour vous dans notre newsletter.
N'hésitez-pas à en parker à Juul via juul@b-esa.be !
#backstageisback : venez travailler dans notre secteur !
L'Event Confederation et ses fédérations ont développé une campagne sur les médias sociaux pour mettre en avant les atouts de notre secteur en tant qu’employeur. Vous avez certainement déjà vu un tas d'images avec une référence à nos pages d’emploi.

Plus d'nformation >>>
Culmination de la rotation du personnel événementiel pendant covid
En 2020 7,4% de la population active a changé de job. La rotation du personnel était la plus élevée dans le secteur culturel et événementiel, qui était obligatoirement fermé.

En savoir plus >>>
A la recherche d'employés
Le 26/04 nous avons organisé avec l'Event Confederation un webinaire sur la recherche d'employé(e)s dans notre secteur et les instances qui peuvent aider. Vous avez raté le webinaire ? Pas de problème, nous avons mis l'enregistrement en ligne.

En savoir plus >>>
#placedetravaildispo pour des
Ukrainiens ?
Les réfugiés ukrainiens peuvent aller au travail à partir du premier jour de leur arrivée en Belgique, c'est ce que l'Union Européenne a décidé. Une bonne nouvelle pour les entreprises qui manquent du personnel. Beaucoup d'entreprises veulent bien ouvrir leur entreprise à ces réfugiés, mais font face à des problèmes pratiques. C'est pourquoi des mesures sont prises dans le cadre de la crise en Ukraine. Le but est d'accompagner les réfugiés qui veulent travailler vers un job en leur offrant des cours de langues et autres.

En savoir plus >>>
Cherché d'urgence ...

La VDAB publie chaque année une liste avec les métiers en pénurie en Flandre. Il s'agit de métiers pour lesquels les employeurs ont du mal à trouver des candidats convenables. Le secteur événementiel ne se trouve pas comme tel dans la liste, mais il y a des métiers en pénurie dont nous savons qu'ils ont attiré pendant la crise covid un tas de professionels expérimentés de notre secteur. Ceci se fait sentir, maintenant que le secteur rebondit, avec un manque dramatique de tous les profils : chauffeurs, monteurs de tentes, techniciens, riggers, roadies, event managers, ...

La base de données d’offres d’emplois gratuite sur le site web de BESA se veut être un outil dans la recherche de la personne homme/femme de la situation. Les membre de BESA peuvent publier des offres d’emplois en ligne en remplissant simplement le formulaire en ligne : https://b-esa.be/fr/membres/soumettre-un-poste-vacant.

Si vous n’êtes pas membre mais vous désirez quand même poster vos offres d’emplois, vous êtes bien sûr le bienvenu pour devenir membre afin de profiter de cet avantage.

Oui, je désire soumettre un poste vacant !
Enquête Freelances événementiels : les résultats
Le groupe de travail des Freelances de BESA voulait sonder à quel point les tarifs des freelances suivent la tendance du marché. Quel était l'impact du covid sur les tarifs de nos freelances ? Est-ce que les tarifs journaliers ont augmenté ou pas ? Nous vous présentons les résultats de l'enquête.

En savoir plus >>>
Conseils juridiques : 
Les freelances souffrent, tout comme les PME, de délais de paiement trop longs, souvent imposés par les grandes entreprises. Les clients paient à 90 jours, ce qui pose des problèmes de trésorerie au freelance.  C'est précisément pour cette raison que le gouvernement a renforcé le délai de paiement que les entreprises doivent respecter lorsqu'elles font affaire avec des free-lances et des PME.
Les indépendants concluent souvent des contrats avec de grandes entreprises qui tentent d'imposer leurs conditions de paiement de manière unilatérale. Ces conditions de paiement sont souvent défavorables pour le freelance, qui doit faire face à des délais de paiement trop longs. Ces délais de paiement trop longs entraînent à leur tour des problèmes de trésorerie, de sorte que le freelance ne peut pas payer ses propres fournisseurs à temps.

Pour briser ce cercle vicieux, qui mène parfois même à la faillite, le gouvernement a déjà décidé que les délais de paiement devaient être raccourcis. Le délai de paiement maximum était donc déjà raccourci à 60 jours maximum, mais une "période de vérification" de 30 jours maximum était encore possible.

En d'autres termes, un délai de paiement de 90 jours était encore possible.

Qu'est-ce qui a changé ?
Depuis le 1er février 2022, le délai de paiement s'est encore resserré. Les factures des indépendants et des PME doivent désormais être payées dans les 30 jours suivant la réception de la facture si rien n'a été stipulé. Si un délai de paiement est prévu dans le contrat ou les conditions générales, il ne peut dépasser 60 jours.

Un délai de paiement supérieur à 60 jours n'est plus possible. Pour certains secteurs, un arrêté royal peut encore prévoir une exception.

Il n'est pas possible de modifier la date de début de la facture afin de contourner le délai de paiement : le délai maximal de 60 jours commence à courir à partir de la date de réception de la facture.

Il n'est plus possible non plus de contourner le délai de paiement en n'approuvant pas immédiatement les biens ou services reçus. Le client doit vous fournir, au plus tard à la réception des marchandises ou des services, toutes les informations nécessaires à l'établissement de la facture (comme par exemple le numéro de commande).

En cas de retard de paiement, des intérêts et un droit fixe de 40 euros sont automatiquement dus.

Que pouvez-vous faire vous-même ?
Vérifiez dans les conditions générales d'achat ou les contrats de votre client si le délai de paiement est de 60 jours maximum (y compris la période pendant laquelle votre client souhaite pouvoir vérifier la facture, la "période de vérification"). Vous devez également vérifier la date de début du délai de paiement : elle doit correspondre au jour de la réception de la facture par votre client. Votre client a-t-il un délai de paiement trop long ? Parlez à votre client et rappelez-lui ses obligations légales.

Assurez-vous que vous disposez de toutes les informations nécessaires pour établir la facture lorsque vous fournissez vos services. Ainsi, vous disposerez de toutes les informations nécessaires pour envoyer votre facture immédiatement après la prestation du service.

Veuillez noter que si votre client ne paie pas votre facture à temps, vous avez en tout cas droit à des intérêts et à une indemnité de 40 euros, même si les conditions générales ou le contrat en disposent autrement.

Des questions ? 
N'hésitez pas à contacter Freekje de Legal Freaks pour plus d'informations  (hello@legalfreaks.be). 
Legal Freaks est un cabinet de conseil juridique pour les freelances. Leur mission est de vous donner les moyens, en tant qu'entrepreneur, de bénéficier de conseils juridiques afin que vous puissiez faire des affaires avec plus de confiance. Legal Freaks ne se contente pas de donner des conseils juridiques, ils veulent aussi vous apporter les éclairages juridiques dont vous avez besoin. Des conseils juridiques compréhensibles, pratiques et concrets sont leur marque de fabrique.

En outre, en tant que membre de BESA, vous bénéficiez d'une réduction intéressante. Vous trouverez plus d'informations à ce sujet sur le site de BESA.
Dans les mois à venir, vous pourrez vous familiariser avec Freekje et l'approche de Legal Freaks puisqu'elle proposera régulièrement des article sur un sujet juridique. Est-ce qu'il y a des thèmes qui vous intressent davantage ? Dites-le nous ! Vous trouverez déjà quelques suggestions ci-dessous.

Cliquez sur le sujet que vous préférez.
Le sujet le plus choisi sera traité la prochaine fois.
Ce que disent nos membres : AMPLO
AMPLO a commencé comme un bureau social pour les artistes (BSA) et est devenu un partenaire RH fiable pour le secteur créatif. En plus du payroll et de l'administration du personnel, ils offrent une gamme de services supplémentaires. Ils fournissons du travail sur mesure pour leurs clients, les indépendants et le secteur dans son ensemble.

Plus d'infos : www.amplo.be
"Nous sommes un expert RH pour le secteur créatif large. Tels que l’animation, l’audiovisuel, la culture, des freelance comme des copywriters, photographes, etc.... Notre domaine est donc plus large que le secteur de l’événementiel tout court. Nous travaillons dans toute la Belgique. Nous avons des antennes dans chaque province en Flandre mais aussi à Liège, Charleroi, Namur et Bruxelles.

Nous sommes là pour les freelances qui préfèrent ne pas devenit indépendant mais également pour les employeurs, pour les deux parties. Nous nous occupons de toute l’administration nécessaire pour une mission de travail, tels que dimona, contrôler si les conditions de rémunération sont correctes, si les barèmes de rémunération et les heures sont respectés, si la sécurité est en ordre. Nous nous occupons également de l’assurance, un contrat correct, la rémunération, etc. ... Nous donnons beaucoup d’information, aussi bien aux individus qu’aux entreprises. Nous veillons à des contrats corrects et une rémunération correcte pour que tout le monde soit assuré que tout est en ordre et puisse commencer sa mission en toute confiance.

Il s’agit souvent de gens qui ont déjà un emploi fixe mais qui veulent travailler des heures supplémentaires en freelance. C’est tout à fait possible via AMPLO. Même si vous êtes au chômage vous pouvez travailler un nombre d’heures avec AMPLO sans forcément perdre complètement votre allocation. Nous nous démarquons d’autres payrollers par ce que nous travaillons très fort sur mesure. Chacun qui travaile via nous a une personne de contact qui suit personellement son trajet et qui regarde ensemble avec la personne concernée quelle est la meilleure concrétisation.

Depuis peu nous travaillons également activement sur des offres d’emplois. Nous avons en effet une très grande base de données de freelances. C’est pourquoi nous avons commencé avec AMPLO jobs. Nous avons vu que le secteur en a vraiment besoin car les postes vacants ne sont pas toujours pourvus. Nous avons aussi un parténariat avec Crewbooking. C’est un plateforme qui réunit les freelances et les entreprises. Les freelances et les entreprises peuvent chacun utiliser cet outil de recrutement et de planning pour chercher ét trouver de manière très affinée. En plus, Crewbooking est international. Les entreprises événementielles belges qui cherchent un crew local à l’étranger, peuvent le trouver via ce plateforme. L’inverse est possible aussi, les entreprises étrangères qui cherchent un crew local pour leurs productions ici en Belgique peuvent eux aussi utiliser le plateforme.
 
Nous sommes membre de BESA depuis 2019. Ce qui est très intéressant pour nous, c’est que les entreprises événementielles et les freelances soient unis. Il est aussi très important de rassembler de la connaissance et de l’information venant du secteur et sur le secteur, pour avoir des chiffres, les regrouper et utiliser ces infos pour le bien du secteur en sa totalité. BESA et AMPLO sont du même avis à ce sujet. Pour nous ceci est vraiment important. Nous l’avons tous senti lors de la crise covid. Nous apprécions le fait que BESA essaie de faire circuler rapidement l’information via ses newsflash et ses canaux de médias sociaux. Nous les suivons activement, reprenons parfois des choses donc surtout continuez !

Il est bon que des pas vers une collaboration plus étendue éteient déjà prises avant la crise et qye ceci continue après la crise. Les autorités doievnt savoir vers qui se tourner, qui est leur interlocuteur pour le secteur de l’événementiel. On ne peut donc pas trop stresser l’importance d’une fédération. Ceci était déjà important avant la crise et le covid l’a encore plus mis à l’évidence. J’espère donc que BESA puisse continuer au même élan et que le support des membres ne diminue pas. C’est vraiment nécessaire pour pouvoir continuer le boulot. Ily a certainement encore un trajet à faire. Il y a beaucoup d’organisations et ce n’est pas toujours évident de faire regarder tout le monde dans la même direction. Pour les autorités une fédération, un secteur qui parled’une voix, est absolument nécessaire pour réaliser quelque chose.”

Lieselotte Deforce, Senior Commercial Manager AMPLO
D'autres nouvelles

L'INDEMNITÉ COVID #26 EST DISPONIBLE DEPUIS LE 27 AVRIL

Le Gouvernement de Wallonie a mis en place l’indemnité 26, une aide destinée aux indépendants et entreprises qui ont dû fermer ou qui ont été impactés au 1er trimestre 2022.

En savoir plus >>

MÉCANISME DE PROTECTION FLAMAND 12

C'est la folie en ce moment dans le monde de l'événementiel; on oublierait presque que le Covid n'a pas disparu. En effet, l'Omikron erre toujours et l'impact de la crise reste âpre. C'est pourquoi il y a le Mécanisme de Protection Flamand 12.

En savoir plus >>>

LES HOMMES DE L’OMBRE

Avec son livre "Les Hommes de l'Ombre" la photographe Claire Allard nous donne une vue unique dans les coulisses du monde événementiel et culturel. Vous pouvez dès lors commander la deuxième version du livre.

En savoir plus >>>
Vous avez encore des questions ?
Vous avez encore des questions, vous voulez un rendez-vous ou un appel vidéo pour faire connaissance, pour répondre à vos questions et écouter vos attentes, n'hésitez pas à contacter Ilse au +32 (0)499 99 93 47 ou via ilse@b-esa.be.

Vous pouvez également nous contacter du lundi au vendredi de 09h00 à 17h00 via notre ligne téléphonique au +32 (0)3 330 10 01. N'hésitez pas à laisser un message si vous n'obtenez pas de réponse immédiate. Nous vous contacterons dès que possible.

Et nous restons bien sûr à votre disposition via notre adresse mail générale welcome@b-esa.be.
Trouvez-nous  en ligne
Suivez-nous sur Facebook, Twitter et LinkedIn. 
Nos dernières nouvelles se trouvent sur notre site.
 
Facebook
Twitter
LinkedIn

La Belgian Event Supplier Association a été créée en 2010 par quelques prestataires événementiels qui face à l'évolution constante du secteur de l'événementiel étaient confrontés à des problèmes auxquels ils ne trouvaient pas de solution. Ils ont lancé la Belgian Event Supplier Association avec comme but :

  • Défendre les intérêts des prestataires événementiels
  • Contribuer à la professionnalisation maximale du secteur
  • Viser un label de qualité
  • Favoriser la communication et le networking entre les membres
Copyright © 2022 BESA, All rights reserved.


Vous désirez changer la manière dont vous recevez cette newsletter ?
Vous pouvez mettre à jours vos préférences ou vous désabonner de cette liste de diffusion.

Email Marketing Powered by Mailchimp